Rechercher
  • MY.SyndicBénévole

Logement accessible aux personnes à mobilité réduite


Le terme « personne à mobilité réduite » (PMR) en globe beaucoup plus que ce que nous pourrions penser si nous sommes pas informés sur le sujet. En effet, cela concerne toutes personnes gênées dans ses mouvements ayant pour cause :

  • La taille,

  • L’âge,

  • L’état (maladie, surpoids…),

  • Un handicap permanent ou temporaire,

  • Un handicap nécessitant l’utilisation d’appareil ou d’instruments pour se déplacer,

  • Un handicap sensoriel (la cécité, la surdité),

  • Un handicap intellectuel,

  • Un handicap moteur,

  • La grossesse

  • Une blessure

  • Le transport d’un enfant à l’aide d’une poussette,

  • L’utilisation d’une valise

  • Des difficultés de compréhension de la langue


Comment définir un logement accessible ou non ?


Un logement accessible doit respecter les conditions suivantes


Cuisine :

  • Évier suspendu, large et peu profond pour pouvoir passer les jambes dessous,

  • Motorisation du plan de travail pour moduler la hauteur,

  • Éclairages LEDs avec allumage sensitif,

  • Des appareils électroménagers à la hauteur et aux dimensions adaptées.

Salle de bain et WC :

  • Douche à l’italienne d’au moins 0.80 x 1.30m avec siège de douche et barre d’appui,

  • Un pommeau de douche comprenant un coupe eau,

  • Un WC surélevé et équipé d’une douchette lavante.

Accès et déplacement :

  • Espace de dégagement pour un fauteuil roulant,

  • Des postes avec des ouvertures par l’intérieur et une largeur de plus de 80cm,

  • Rampes d’accès d’un pente inférieur ou égal à 5%,

  • Un monte-escalier ou un ascenseur,

  • Des barres d’appuis anti-dérapante et fixées solidement,

  • Les poignées de portes doivent être à une hauteur entre 0.90 et 1.30 m.



0 vue

Syndics bénévoles,

 simplifiez-vous la vie  !

  • Facebook - White Circle